Projets actuels

2014/2015

2015.  Nous sommes en Europe.

Plusieurs personnages évoluent devant vos yeux : leur existence surgit d’un accessoire qui les fait naître – une fenêtre  qui vient les saisir et les encadre dans leur bref séjour sur la scène. Ils en commun leur insatisfaction. Insatisfaits en surface ou au fond de leur être , en famille, au travail, sans travail, mécontents de la nourriture, de la ville, de la campagne, de ce qu’ils sont,  de ce qu’ils ne sont pas …

 

 

 

Dans de courtes scènes tantôt sérieuses, tantôt comiques, vous verrez comment cette insatisfaction les pousse en avant puis, soudain, les ralentit ou les bloque à la façon d’une porte-tambour !

 

2015. Nous sommes en Europe. Deuxième partie.

Une quinzaine de personnages. Ceux-là sont des immigrés.

De la rencontre des insatisfaits et des immigrés surgit une nouvelle donne …

 

Nous serons heureux de votre présence à nos représentations qui donnera du sens à notre  travail de l’année.

                                         

      

Les élèves du GK théâtre  avec M-C Cerisier-Struk

Reserver

 

L'atelier théâtre de terminale présente l'Orestie d'après Eschyle.

 

Il s'agit d'une reprise de la grande trilogie d'Eschyle à partir d'un choix de textes qui mettent en scène la malédiction pesant sur la famille des Atrides et le retour d' Oreste pour venger son père Agamemnon assassiné par sa propre mère Clytemnestre. Dernière oeuvre d'Eschyle, l'ensemble comporte une succession d'événements exceptionnels pour l'époque et de rebondissements qui ont dû bien étonner en leur temps le public athénien.

Le spectacle s'adresse à tout public. A l'entrée une courte exposition préparée par les élèves rappelle les principaux événements de la guerre de Troie au retour d'Agamemnon.

 

Les 25, 26 et 27 mars 2015 à 19.30, dans la aula du lycée.

 

Tarifs : 3/5 euros

Réservations : mrenault@fg-berlin.eu

Reserver

2013/2014

Le spectacle fait alterner un drame en un acte d'Anton Tchekhov, Sur la grand-route et des scènes de comédies modernes assemblées à partir des Brèves de comptoir de Gourio et Ribes. De l'auberge sur une grand-route de Sibérie où l'action se passe en huis-clos, au bar Lounge un peu "Bobo" en passant par le PMU de Brèves de comptoir, c'est toute une humanité qui défile autour du comptoir, triste, préoccupée, agressive, joyeuse, simple, bout-en train, ou légèrement snob qui fait sourire par ses conversations inattendues, ses bribes d'idées absurdes échangées ou ses propos simples et sages dictés par l'expérience et les aléas de la vie.


Régie Marie Renault

Réserver

Avec Reihanna Bartout, Léo Dickgreber, Clémence Guigue, Jeanne Jousset, Miriam Koumou-Okandze, Raphaël Lafargue, Victor Lortie, Gaëlle Marquet, Prince Mulungi, Estrella Neira-Becerra, Olivia Starke, Lena Suard, Maya Tischler, Sonja Wellnitz.
Mise en scène : Sandrine Bourrain
Eclairages : Nicolas Geffroy, Samuel Jung, Laura Palige, Léon Ryrko, Valentin Wey avec les précieux conseils de Sylvain Faye et Vincent Lemoine
Costumes et accessoires : Clémence Présent
Flyers et affiche : Roberta Faccioli et Ludovic Quintard

Reserver

L’atelier théâtre de seconde vous propose cette année un spectacle en deux parties .  

« Matches-Matches-Matches » sera d’abord l’occasion d’assister à une manifestation sportive inédite où balles et ballons ne sont que les invisibles supports d’une quête hagarde , sans vrai objet, sans  vrai sujet, sans trophée, un peu drôle, un peu grinçante.

« Pique-Nique » vient en deuxième partie. Une famille , habituée des piques-niques dominicaux se retrouve à faire la « une » du journal local . A qui la faute ?  à  Raphaël, le correspondant italien de Jacques, beau gosse qui « casse » l’atmosphère par sa franchise de martien, à Bettina, la combattante,  qui marche sur la nappe des bonnes choses, au Papa trop aimable, à la Maman lunatique, à Tatou « qui s’y frotte, s’y pique », à Laure qui aimerait qu’on lui dise de jolies paroles, à Badiou le maître angoissé de Boogie, le chien qui  folâtre avec les SDF du parc, les dénommés Paulo, Singapour- (pauvre Singapour !) , La Joconde… 
Pour le journaliste-stagiaire qui doit faire entrer dans son ordinateur ce fait divers, la réponse prend la forme d’un rêve où les Doors lui soufflent la réponse dans l'air  d’une chanson : «  You looked at me, I looked at you ».  Son responsable de stage, bien content de s’être débarrassé de la corvée, peut retourne à son activité favorite : les matchs, encore les matchs, toujours les matchs.
                                                                      M-C Cerisier-Struk                        

Durée du spectacle : 1h20            
Le 19,20,21 février à 19h30
Aula du Lycée français
Prix : 2,50 euros pour les élèves ; 4 euros pour les adultes.

Reserver

 

2012/2013

L’atelier-théâtre des classes de Seconde présentera une version du Songe d’une nuit d’été  de William Shakespeare les 14, 15 et 16 mai 2013 dans la Aula du lycée à 19h30.

(Mise en scène Marie Renault)

Un grand mariage se prépare à Athènes, il reste encore quatre jours avant la cérémonie. Des artisans des faubourgs s’improvisent comédiens pour l’occasion : leur pièce sera-t-elle sélectionnée pour être jouée lors des festivités ? L’été approche, les forêts se couvrent enfin de feuilles après qu’un long hiver a bouleversé l’ordre des saisons. Mais qui sait quelle vie secrète hante ces forêts où des amoureux contrariés et des comédiens amateurs croisent à leur insu des esprits malicieux ?


Et si tout cela n’était qu’un songe, si le théâtre n’était que le rêve de la réalité ?

Réservation

Dans une ville de province à l'est de la France, au début des années soixante, Mathilde Serpenoise retrouve la maison familiale qu'elle a quittée quinze ans auparavant.

Revenant d'Algérie avec bagages et enfants, elle est violemment accueillie par son frère qui l'accuse de fuir la guerre et de revendiquer son héritage. C’est ainsi que les vieilles histoires remontent et que les vieux comptes se règlent...

 

Avec

Reihanna Bartout, Léo Dickgreber, Ella  Eßlinger, Clémence Guigue, Miriam Koumou-Okandze, Raphaël Lafargue, Victor Lortie, Gaëlle Marquet, Prince Mulungi, Jeanne Seyrling, Olivia Starke, Maya Tischler, Sonja Wellnitz

 

Eclairages : Nicolas Geffroy, Laura Palige, Leon Ryrko, Valentin Wey

Avec les conseils avertis de Sylvain Faye

 

Musique : Signal sur bruit, Baignoire

 

Costumes et accessoires : Mona Schäfer

 

Mise en scène : Sandrine Bourrain

 

« MATHILDE - Quelle patrie ai-je, moi ? Ma terre, à moi, où est-elle ? Où est-elle la terre sur laquelle je pourrais me coucher ? En Algérie, je suis une étrangère et je rêve de la France; en France, je suis une étrangère et je rêve d'Alger. Est-ce que la patrie, c'est l'endroit où l'on n'est pas ? J'en ai marre de ne pas être à ma place et de ne pas savoir où est ma place. Mais les patries n'existent pas, nulle part, non. (…)

 

MATHILDE - Eh bien, oui, je te défie, Adrien; et avec toi ton fils, et ce qui te sert de femme. Je vous défie, vous tous, dans cette maison, et je défie le jardin qui l'entoure et l'arbre sous lequel ma fille se damne, et le mur qui entoure le jardin. Je vous défie, l'air que vous respirez, la pluie qui tombe sur vos têtes, la terre sur laquelle vous marchez; je défie cette ville, chacune de ses rues et chacune de ses maisons, je défie le fleuve qui la traverse, le canal et les péniches sur le canal, je défie le ciel qui est au-dessus de vos têtes, les oiseaux dans le ciel, les morts dans la terre, les morts mélangés à la terre et les enfants dans le ventre de leurs mères. Et, si je le fais, c'est parce que je sais que je suis plus solide que vous tous, Adrien. »

 


Une vie anonyme dans une grande entreprise, une course permanente vers le succès qui mènera où?

RESERVER

2011/2012

La cité sans sommeil, d’après Jean Tardieu.

Groupe théâtre collège, Marie Renault.

Tyran d’une cité moderne, un « Promoteur » empêche les citoyens de dormir afin que sa ville reste nuit et jour illuminée. La ville est alors la proie des cauchemars et ne devra son salut qu’à la résistance d’un jeune couple candide, rappelant Orphée et Eurydice.

 

Représentations les 5, 6, 7 juin 2012 à 19h30, Aula du lycée français, Derfflingerstr. 7-9, 10785 Berlin/Tiergarten

Entrée : 3/5 euros

BACCALAUREAT – quatorze élèves de Terminale du Lycée français de Berlin jouent dans ce spectacle quatorze élèves de Terminale qui pourraient être leur double : ils passeront, comme eux, leur bac à la fin de l’année. L’espace et le temps des personnages sont ajustés sur celui des comédiens ; les prénoms, Ziad, Amine, Victor, Dominique, Frederike, Hélène, Daria, Fanny, Victoria, Kevin, Luc, Benoît, Gustave, Carla, sont identiques. Mais alors ?
Alors tout ce que vous savez du théâtre : condensation, expérimentation, extériorisation, stylisation, exagération, dramatisation, précipitation, exacerbation, explicitation, dérèglement et ordonnance, c’est avec cela que l’écart avec la réalité sera creusé. En l’occurrence un léger creux comme cette ligne tracée avec un bâton dans le sol pour délimiter la forme d’une ville ou l’espace sacré du temple . BACCALAUREAT c’est une heure et demie de théâtre pour exprimer les émotions et les dangers d’une année d’examen où la ligne de fuite court plus vite et va plus loin qu’eux tous ne le pensaient.
L’atelier-théâtre des Terminales se réjouit à l’avance de vous accueillir dans la Aula du FG( Derfflinger str. 7, BerlinTiergarten) le mardi 27, le mercredi 28 et le vendredi 30 mars 2012 à 19h30 pour vous présenter un spectacle créé pour l’occasion : BACCALAUREAT .
M-C Cerisier-Struk

Reserver

 

SOIRÉE THÉÂTRE AU FG
GK 11. Kl. /Premières

27, 28 et 29 février, 18.30h

Deux pièces – deux armes – deux meurtres ?

DOUZE JURÉS EN COLÈRE (d’après R. Rose)
 
"petite pause"
 
HUIT FEMMES (d’après R. Thomas)

Derfflingerstr. 7, 10785 Berlin – Réservation

2010/2011

Votre attention, s’il vous plaît ... on connaît la réplique : une pièce écrite, montée et imaginée par l’atelier jeune théâtre dirigé par Mme Renault. Un spectacle plein de fantaisie qui fait revivre nos classiques.
Dans une gare tout est possible. Les gens vont et viennent, se croisent, s’ignorent, s’observent. Les uns rêvent de grands espaces, les autres fuient un passé douloureux. Si le trafic vient à s’interrompre: finie la belle animation. Que faire sinon attendre et faire connaissance avec ses voisins pour le meilleur et pour le pire ?
Représentations les 30, 31 mai à 19h30, le 1er juin à 18h30, Aula du lycée français, Derfflingerstr. 7-9, 10785 Berlin/Tiergarten Entrée : 3/5 euros

 

Le REPORTERRE ( in Saviano veritas) : le spectacle de l’atelier théâtre des Première/11ème, dirigé par Marie-Christine Cerisier-Struk, a été conçu comme un hommage au journaliste Roberto Saviano. Il doit beaucoup à l’œuvre de celui-ci, Gomorra, publié en 2005, dont Il fait revivre ou prolonge quelques passages marquants. De l’écrivain napolitain il nous importe de faire sentir l’intensité de son attachement à une terre confisquée par la Camorra, à une terre sur laquelle la précarité et la violence accouchent de profits de plus en plus injustes et dévastateurs.
Si vous avez vu nos spectacles récents : deux petites pièces sur la Grand’crise, DJ 2010, restez-nous fidèles ! LE REPORTERRE : le 25,26,27 mai prochains dans la Aula du Lycée français , Derfflinger str. à 19h30. Durée du spectacle : 1h30 - un entracte

Reserver

 

Les 12, 13 et 14 avril à 19h30

 

JOUER UNE PARTIE AVEC S. BECKETT

 

Atelier – Jeunes : DS 4. Semester - Mise en scène Sandrine Bourrain

Samuel Beckett (Foxrock, Dublin, 13 avril 1906 - Paris, 22 décembre 1989) est un écrivain, poète et dramaturge irlandais d'expression anglaise et française, prix Nobel de littérature.

S'il est l'auteur de romans, tels que Molloy, Malone meurt et l'Innommable et de textes brefs en prose, son nom reste surtout associé au théâtre de l'absurde, dont sa pièce En attendant Godot (1952) est l'une des plus célèbres illustrations. Son œuvre est austère et minimaliste, ce qui est généralement interprété comme l'expression d'un profond pessimisme quant à la condition humaine. Opposer ce pessimisme à l'humour omniprésent chez lui n'aurait guère de sens : il faut plutôt les voir comme étant au service l'un de l'autre, pris dans le cadre plus large d'une immense entreprise de dérision.  Avec le temps, il traite ces thèmes dans un style de plus en plus lapidaire, tendant à rendre sa langue de plus en plus concise et sèche. En 1969, il reçoit avec désarroi le prix Nobel de littérature, qui lui est attribué pour « son œuvre, qui à travers un renouvellement des formes du roman et du théâtre, prend toute son élévation dans la destitution de l'homme moderne ».

Jouer une partie avec Samuel Beckett... entrent en jeu Vladimir et Estragon, deux clochards errant, attendant  un certain Godot et tombant nez à nez avec le dresseur Pozzo et son acolyte Lucky....(En attendant Godot) divertissant du haut de son échelle la souriante Winnie et le placide Willie (Oh les beaux jours), tandis que l’aveugle et immobile Hamm fait tourner Clov en bourrique, sous les regards exaspérant de Nell et Nagg (Fin de partie). Il ne reste que Krapp, témoin, mémoire de toute cette comédie (La dernière bande).

Le spectacle tente l’improbable rencontre entre ces 11 personnages extraits  de 4 pièces majeures de Samuel Beckett.

Lycée Français de Berlin , Derfflingerstr. 7-9, 10785 Berlin/Tiergarten – 3/5 euros

Réserver.

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

2009/2010

L'Assemblée des femmes, d'Aristophane revue et interprétée par  l'atelier-théâtre 9ème/7ème.
Première le dimanche 6 juin à 16.30. Les lundi 7 et mardi 8 juin à 19.30.

La reprise

Création de l’atelier théâtre de Première  du lycée français de Berlin

A Royal Kub, on licencie, le site est délocalisé, les ateliers vidés.  Mais les ouvriers décident de ne pas se laisser faire et rivalisent d’ingéniosité pour tenter de conserver leurs emplois. Parce que Royal Kub, c’est toute leur vie, et puis, c’est la crise. Pas le moment de pointer au chômage. Les prix montent et là aussi, avec un peu de talent et de culot, ils parviennent à détourner le système et à se réapproprier, à leur manière, le petit supermarché du coin.

Quand l’imagination reprend le pouvoir que l’économie avait monopolisé, la crise, on ne la subit plus : on s’en sert, pour reprendre les choses en main.

L’atelier se compose de 15 élèves de Première qui travaillent ensemble pour la deuxième année consécutive avec Sandrine Bourrain. C’est l’actualité des nombreuses clôtures d’usine, mais surtout des multiples actions ouvrières, ou plus généralement citoyennes, pour enrayer les logiques de crise qui a fourni le ferment à la création de ce spectacle.

Voir l'affiche

Réserver.

DJ 2010 – tel est le titre du spectacle que l’atelier –théâtre des élèves de seconde / 10ème donnera dans la Aula du lycée français le 28,29, 30 avril prochains à 19h30 .

 

Don Juan : est-il posible de le transporter ici et maintenant ? Le mythe est-il éternel- figé ou éternel-phénix ? Parions  sur le second terme !

 

Dom Juan de Molière est à l’ horizon. Plus nous nous éloignons de cette comédie dans le temps et mieux nous la guettons devant nous .

Sa jeunesse , son impertinence , son avidité à dire  les peurs, les audaces, raisonnables, déraisonnables, voilà le modèle qui nous enchante , nous stimule ! C’est la toile de fond pourpre écarlate qui dégorge de théâtre !

 

DJ 2010 : nous vous invitons à venir découvrir ce spectacle –relecture de la pièce de Molière pour et par une vingtaine d’élèves du FG,  qui , jusqu’au 28 avril, travailleront dur pour être à la hauteur .

                                                                                                                   M-C Cerisier-Struk

Réserver.

Blême-Ville (d´après Pleasant-Ville)
Les 10, 11, 15  et 16 mars 2010, 19h30
Dans la Aula du F.G./ Lycée Francais
par le GK 12. Kl. / Terminales (D. Bigot)
Réserver.


2008/2009

Deux petites pièces sur la Grand'crise,
est le titre du nouveau spectacle que l'Atelier du jeune théâtre présentera au public les 24, 25 et 26 juin prochain .

La première pièce , le Trader , inspirée de l'actualité, nous plonge au coe¦ur d'un conseil de famille : père, mère , grand-mère , tante, nounou, femme de ménage et voisine sont réunis autour de celui qui, à dix ans,  a décidé qu'un jour, dans le futur , il serait trader .. au grand scandale de toute la famille .

La deuxième courte pièce , intitulée La Yourte,  a pour thème le début d'un curieux voyage qu'un père de famille  , sous l'influence de la crise économique , entreprend de Paris à Berlin pour rendre visite à un vieux copain à lui . Mais Berlin n'est pas le but du voyage

Réservations

 

Reprise!     Wiederaufführung!

DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON
In der Einsamkeit der Baumwollfelder
d´après Bernard-Marie Koltès
Mise en scène: Pascale Berger

le 20 juin à 18 heures

à l´occasion de la Journée Portes Ouvertes du Centre Français de Berlin
Centre Français  de Berlin,  Müllerstr. 74 / Berlin-Wedding           
 U-Bahn Rehberge (U6)
Entrée libre
•    
par l´Atelier théâtre de Terminale / 12. Klasse  du Lycée Français de Berlin

„TEMPS  VOLÉ  POUR S’ENVOLER“
Présenté par des élèves des classes de première… un collage sur ‘LE TEMPS’
Quand : les 18, 19 et 20 mai, à 19.30h
17 petites scènes, certaines d’auteurs connus et d’autres écrites par les élèves…(Daniel Pennac, Christian Caro, Audrey Niffenegger, Luc Legrès, Guy de Maupassant…)
Au plaisir de vous voir… si vous avez le temps…….
Danièle Bigot
Réservations

Le 22, 23 et 24 avril à 19.30 dans la Aula
L’atelier théâtre de seconde présentera

>>bRibes

un spectacle composé de l’adaptation pour 16 apprentis-comédiens de 2 courtes pièces de J.M. Ribes.
Réservations

>>Dans la solitude des champs de coton
d'après Bernard-Marie Koltès

Grundkurs Theater der 12. Klasse.  Regie P. Berger

les18., 19 et 20. mars à 19h30

dans l' Aula du FG.

Réservations

2007/2008

>> LES PAS PERDUS

Der Grundkurs Theater der 12. Klasse und S. Bourrain präsentieren:
LES PAS PERDUS nach Denise Bonal
am 02., 03. und 04. April 2008
in der Aula du FG, um 19.30 Uhr.

>> CELLE QUI... (titre de travail)

Der Grundkurs Theater der 11. Klasse und P. Berger präsentieren:
CELLE QUI... von Catherine Grabowski
am 27., 28., 29 Mai 2008
in der Aula du FG, um 19.30 Uhr

>> LA NUIT DU 16 JANVIER

Der Grundkurs Theater der 10. Klasse und Frau Bigot präsentieren:
LA NUIT DU 16 JANVIER von Ayn Rand
am 2.,3.,5.,6. Juni 2008
in der Aula der FG, um 19.30 Uhr

2006/2007

L'INGENU

d'après
Voltaire

Grundkurs 10. Kl
Mise en scène: Pascale Berger

L´Ingénu est un des quatre contes de Voltaire les plus connus après Zadig, Micromégas et Candide, mais il occupe une place à part. Replacé dans le contexte du XVIIIème siècle, ce conte philosophique est une critique des mécanismes du pouvoir, de la monarchie aux instances religieuses. Il interroge la place de l´homme dans la société et ses lois.

LES TRIBULATIONS DE FRÈRE JERO
suivi de UN SANG FORT

Wole Soyinka

Grundkurs 11. Kl
Mise en scène: Sandrine Bourrain

L´étrange de la tradition, l´étranger face à la superstition, Wole Soyinka cerne en deux coups de pinceaux burlesque et inquiétant les désirs et les besoins de croyance entraînant les foules, deliant les corps et déchirant les cœurs.
C´est avec quelques gouttes d´eau, des feuilles mortes, quelques tentures, des bois, du sable que l´atelier de première rendra cet hommage aux écritures dramatiques contemporaines d´Afrique.

LA VAGUE (Die Welle)

d’après Reinhold Tritt

Grundkurs 12. Kl
Mise en scène: Madame Bigot

Près de San ‘Francisco, en 1967 à l’époque des hippies ,à l’époque où tout le monde était à la recherche de l’individualité et de la liberté, Mister Ross, enseigne l’histoire dans une High School californienne. Ses élèves n’arrivent pas à croire qu’une  minorité puisse prendre le pouvoir sur une majorité. « si la majorité des allemands n’était pas des nazis pourquoi personne n’a essayé d’empêcher l’holocauste ? »