Sciences économiques et sociales

-La matière Sciences Economiques et Sociales comprend un enseignement en économie (deux tiers du programme environ en première et terminale) en sociologie et sciences politiques, enseigné par un seul enseignant et faisant l'objet d'une note semestrielle globale et d'une seule épreuve à l'examen du baccalauréat.

La matière est enseignée en francais selon les programmes officiels de l'enseignement secondaire, disponible sur le site suivant : eduscol.education.fr/.

En seconde, les SES sont un enseigement d'exploration obligatoire pour tous les élèves du FG, à raison de 2 périodes par semaine.

En première et terminale ES, les Sciences économiques et sociales deviennnet la principale matière de la série ES, avec 7 périodes hebdomadaires, et disparaîssent des filières L et S.

Les notes obtenues en seconde en SES doivent donc être comprises comme un indicateur de réussite potentielle dans la série ES, si elles dépassent la moyenne. Des résultats satisfaisants en mathématiques sont également déterminants pour le passage en première ES.

Les cours sont fusionnés entre élèves préparant l'Abitur,ceux qui préparent l'Abibac ou le baccalauréat uniquement, l'épreuve de SES du baccalauréat étant l'unique épreuve pour tous les examens préparés.

Tous les élèves doivent passer l'épreuve écrite de SES du baccalauréat, organisée par l'académie de Strasbourg pour les centres d'examen en Allemagne.

L'épreuve de SES du baccalauréat dure 4 heures. Les élèves peuvent par ailleurs choisir à partir de la rentrée 2012 en terminale un enseignement de spécialité en économie, une enseignement de spécialité en sciences politiques ou un enseignement de spécialité en mathématiques. Si le choix de l'élève se porte sur la spécialité économie ou la spécialité sciences politiques, la durée de l'épreuve du baccalauréat en SES est portée à 5 heures et son coefficient de 7 à 9.

Les contenus des programmes en économie en seconde consistent surtout en une première approche de problèmatiques simples de micro et macroéconomie. En première, les approches théoriques sont plus amplement développées dans un cadre essentiellement d'économie fermée tandis que le programme de terminale ouvre aux problèmatiques internationales (mondialisation, développement humain et durable, etc.)

La sociologie est abordée en seconde au travers des thèmes de la consommation et de la socialisation, en première via la socialisation différentielle, les groupes et réseaux sociaux et la déviance. Le programme de terminale met l'accent sur la stratification et la mobilité sociale, les conflits sociaux et la notion de lien social.

Les sciences politiques sont abordées au travers de l'étude des différentes formes d'Etat, de légitimité, de citoyenneté en première afin d'introduire l'éventuel enseignement de spécialité en sciences politiques de terminale, au choix des élèves, qui porte sur les différents systèmes politiques, la question de la participation politique et de l'ordre politique européen.

Les programmes de première et terminale incluent chacun une partie intitulée "regards croisés" qui a pour objet de mettre en rapport sociologie, économie et sciences politiques au travers de diverses thématiques (politique sociale et justice sociale en terminale par exemple).